L’entente

Un pied dans l’Eurostar

Dimanche pluvieux, les froggies sont de sortie, nous avançons en coassant vers une adresse d’amis rosbifs : L’entente. The boss : Oliver Woodhead, épaulé en cuisine par un chef d’outre-manche : Matthew Ong.

En attendant mes convives, je m’installe au bar. Welcome « Dans le club ». Beau comptoir tout de bois vêtu, luminaires chapeautés de grillages…Lui : « Hi », Moi : « Un Lillet por favor ». Perchée sur mon assise en osier, j’observe la salle : banquettes bleu clair, plantes suspendues en vitrine, murs boisés peints dans un autre bleu rappelant la mer épicontinentale qui sépare Paris de London. Signalétique britannique on the walls : portraits de dandys, carte des îles, promo Visit Britain ; à laquelle se mêlent toiles exotiques et natures mortes. Les tables sont nappées, et décorées d’une belle argenterie rachetée aux enchères au mythique Train Bleu de la Gare de Lyon. Espace cool and full.

Les voilà. Nous sommes maintenant 2 femmes et 2 crapauds. En entrées pour les dames : un smoked salmon dans son plus simple appareil, pas de surprise mais bon. Pour Messieurs, welsh rarebit ans fried eggs (version anglaise du croque-madame) : toast recouverts de cheddar fondu et chapeautés d’oeufs au plat. Riches, très riches, trop riches. En plats, pour elles : d’appétissants oeufs Bénédicte au bacon, un peu noyés dans la sauce hollandaise mais bien exécutés. Pour eux : belles entrecôtes saignantes à relever d’un condiment raifort servi à part, et accompagnées d’épaisses et excellentes frites à tremper dans un ketchup / sauce barbecue maison. En dessert : rien pour mesdames (ligne mise en danger), pour nos guys : le gourmand Lemon posset (crème de citron) escorté de son shortbread bien beurré.

In our drinks : à la carte franco-française nous choisissons un red wine : St Joseph, Maison les Alexandrins, Nicolas Perrin – 2016.

Bilan : nous ne ressortons pas époustouflés par la cuisine mais avons passé dans cet endroit un agréable moment de restauration, chaleureux et plein d’attention, au service comme aux produits. Parfait pour vous consoler d’un samedi soir arrosé avant une colossale sieste du dimanche, pour un sunday, sweety sunday.

“On s’est aperçu qu’il n’y avait pas de montagnes entre l’Angleterre et la France ; il y a seulement un canal.”  Charles de Gaulle

  • Adresse : 13 rue de Monsigny, Paris 2
  • Métro : Quatre septembre L3
  • Site : https://lentente.paris/
  • Prix : https://lentente.paris/la-carte/

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :