Le Servan

Compte deux fées

En Savoie une légende raconte que le Servan est un lutin bénéfique qui protège bétail et foyer. Ici, les deux créatures légendaires qui tiennent cette fantastique baraque du 11ème sont les sœurs Levha : Tatiana et Katia. La première ensorcelle en cuisine, la seconde en salle.

Bienvenue dans leur folklorique demeure : petits carreaux au sol, comptoir noir laqué (auquel on peut s’installer pour le repas face aux cuisines ouvertes), moulures et peintures au plafond, mobilier boisé. Service charmant, souriant, enchanteur. A la table voisine nous remarquons l’acteur, humoriste, scénariste, musicien et réalisateur américain, au physique d’ogre géant : Eric Wareheim. Bon appétit.

Sur la carte des petits piments rouges viennent ponctuer les intitulés de certains plats. On imagine des assiettes qui réveillent. Pour vérifier on commande un Zakouski (= hors d’oeuvre en Russe) à partager : des coques aux belles noix blanches charnue, et baignant dans un bouillon à la fois sucré et bien épicé. Assaisonnement parfait, du génie là-dedans, la magie a opéré. On passe aux entrées : pour lui des asperges blanches (cuites au barbecue) et couteaux, recouverts d’un manteau blanc fantôme = une vinaigrette crémeuse au tonsazu (association vinaigre de riz et bouillon dashi). Pour moi, seiche crue découpée en petits dés, fève et livèche. Texture à tomber, c’est diablerie ! Suivent les plats : pour lui un cochon de lait rôti et carottes frites arrosés d’un excellent jus au tamarin. La peau de l’animal se montre un peu dure sous la dent…Pour moi, un poulet fermier accompagné d’artichauts poivrade à la sichuanaise (servis avec oreilles de judas, soja, piment et coriandre) et tofu frit aux allures de brioche. Là aussi le jus est sortilège ! On termine avec un Paris-Brest aérien et une tartelette gourmande rhubarbe-amandines, relevée par un sorbet fraise-piment bien dosé.

Côté flacon : un vin rouge du sud-ouest, La Pièce 2015, de P. Parlange et J. Illouz.

Bilan : mon chevalier et moi repartons en carrosse pour rejoindre notre 18ème arrondissement, heureux de cette aventure dînatoire. Courez sans hésitez dans cette chaumière, pas de pomme empoisonnée à l’horizon.

« La bonne grâce est le vrai don des fées ; Sans elle on ne peut rien, avec elle on peut tout. »  Charles Perrault, Cendrillon

  • Adresse : 32 Rue Saint-Maur, Paris 11
  • Métro : Père-Lachaise L2 & 3
  • Site : leservan.com
  • Prix : Zakouskis 9€ ; entrées entre 13€ et 16€ ; plats entre 26€ et 38€ ; desserts entre 9€ et 12€

Un commentaire sur “Le Servan

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :