Mensae

Veni, vidi, vici

Samedi midi direction Paris Nord-Ouest, on se rend chez Mensae (= table en latin), bistrot de Thibault Sombardier, jeune conquérant de la scène gastronomique actuelle, lyonnais, étoilé chez Antoine dans le 16ème arrondissement, et finaliste de Top Chef en 2014.

Nos premiers pas dans l’établissement nous laisse observer un espace un peu bordélique qui rend le lieu convivial : un « joyeux bordel », comme un hommage à la carte offerte par Gérard Paris-Clavel à Pierre Bourdieu, qui défend la place d’une société « moins monotone, plus agitée » – Vivat, Vivat, Vivat ! 

Sur les murs gris et blancs de la salle sont accrochées photos et casseroles cuivrées. Parquet ancien, chaises et tables en bois, Opinel déposés sur serviettes en tissu. Dans la bibliothèque, on aperçoit le guide Origine&Nature, qui récompense les restaurants engagés dans le maintien de la biodiversité. Vade mecum dont tout le monde devrait s’emparer.

La charmante serveuse qui nous accueille perd sa voix mais pas le sourire, son alter ego masculin, tout aussi attentionné, non plus.

On nous apporte le pain dans une poche en toile de jute et nous passons commande. En entrée : velouté de patate douce, citronnelle et croustillant de jambon. Son fumé nous enivre, la dégustation nous régale, c’est doux et onctueux, de facto une première réussite. Suit une assiette graphique de saumon gravelax à l’oseille, coiffé d’une crème légère au raifort et déposé sur un tapis d’encre de seiche. Optimè ! On continue avec un lieu jaune – belle cuisson – choux de Bruxelles, brocoli et purée de pomme de terre. Idem. Puis, une moelleuse presa ibérique relevée au kimchi (mets traditionnel coréen composé de piments et de légumes lacto-fermentés), sur un lit d’épeautre. On termine au summum avec LA mousse au chocolat pralinée, servie chaude sur glace vanille sous des tuiles cacaotées. Nota bene : prendre impérativement ce dessert ! (dixit les habitués)

In vino veritas : nous étanchons notre soif avec quelques verres de Pic Saint-Loup bio – 2016 – Château La Roque.

In fine : nous ressortons conquis par la qualité et la créativité de cette cuisine pleine de justesse ; touchés par la gentillesse du service ; de toute évidence vaincus.

« Alea jacta est. »  Jules César (trad : le sort en est jeté)

  • Adresse : 23 rue Mélingue, Paris 19
  • Métro : Pyrénées ou Jourdain L11
  • Site : www.mensae-restaurant.com
  • Prix : entrées entre 13/14€ ; plats entre 21/22€ ; Desserts 9/10€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :