La Marine**

Les pieds dans le chalutier

Lundi matin RDV 10h, phares allumés, boussole en main, direction l’Île de Noirmoutier. Plus de 4h de route nous attendent avant de traverser la chaussée submersible du Gois, via le pont qui la surplombe. Où allons-nous ? Restaurant La Marine, chez le chef doublement étoilé : Alexandre Couillon. A notre arrivée sur le port de l’Herbaudière nous salivons en regardant les bateaux de pêche qui font face au restaurant.

Ici, à cette saison, tout est calme et liberté. Promenade au bord de l’eau à marée basse, nos estomacs sont maintenant bien creusés, et emplis d’une ardente impatience de découvrir ce que nous réserve les fonds marins de l’Atlantique. Nous mettons toutes voiles dehors vers notre table.

En salle, 3 brigadiers bien rodés nous prennent dans leurs filets. Nous chavirons pour le menu NO en 10 assiettes et son accord mets & vins. Les appâts, des amuse-bouches créatifs et variés. Pomme de terre : en cône glacé, chips et mousse ; radis du jardin ; tartelette navet et fleur de romarin ; chinchard fumé sur place ; truffes garnies de maquereau et café ; fabuleux trio de petits berceaux : maquereau, céleri / pétoncle, artichaut, miel / couteau, herbes. Nous voilà bien accrochés à l’hameçon. Le fanal nous indique les plats : tourteau de casier dans son bouillon, caviar, courge en gelée, coriandre, pousses de moutarde. La fameuse huître Erika : pochée dans un bouillon de lard et encornets, graines de tapioca, pastille de sucre en rappel de la nacre. Ormeau cuit dans un pot-au-feu d’algues, servi sous feuilles d’épinard. Langoustine incroyablement charnue, carotte, sauce oursin, condiment citron. Épais lieu jaune, oignon, fleur de chou. Turbot tué sur place Ikejime et rassi 4 jours, jus de tête corsé, pousse de radis. Canard et blette rouge. On tangue, étourdis par la justesse insolente de cette cuisine vivante, avant de tomber à la renverse sur la bouée des desserts. Crème glacée fumée à la cheminée, caramel beurre salé. Champignon et céleri au miel. Fraîcheur agrumes et eucalyptus.

Dans les Vives-eaux : Côte du Rhône – Domaine Saladin ; Saint Bris – Clotilde Davenne ; Vouvray  – Les pierres rousses, Paul Breton ; Vin de pays du Bearn – Laurent Dulau ; Vin de France – Thouarcé, Famille Vaillant.

Le va-et-vient du service ralentit et sonne la fin de notre soirée vendéenne. Nous embarquons pour la Maison Moizeau, hôtel charmant de l’établissement où se nichent 5 chambres : Lutins, Blanche, Jean, Madeleine et Clère.

Bilan :  dans son nid-de-pie ce chef passionné épate avec simplicité, en laissant dans son sillage une écume d’émotions. Nous repartons en tournant le dos à une mer étale, heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage.

« Homme libre, toujours tu chériras la mer. »  Charles Baudelaire

  • Adresse : 5 rue Marie Lemonnier – Port de l’Herbaudière – 85330 Noirmoutier-en-l’Ile
  • Site : www.alexandrecouillon.com
  • Prix : Menu dégustation 10 plats : 165€ – 219€ en accord mets et vins // Menu dégustation 6 plats : 98€ – 152€ en accord mets et vins.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :