Gare au gorille

L’amour en cage

Perchés sur les rails du 17ème arrondissement, nous passons ce mardi soir les larges grilles de Gare au Gorille, restaurant situé au n° 68 de la rue des Dames.

A l’entrée un petit comptoir offre une vue plongeante sur la salle toute en longueur, au fond de laquelle se nichent les fourneaux. Sous nos pieds : parquet ancien et beau carrelage où trônent tables et chaises en bois, éclairées par des lampes suspendues et bougies blanches. Aux murs de grandes verrières donnent sur une cour arborée. Le service se montre dynamique et guette d’un œil vif les attentes des clients.

Aux commandes de cette affaire : on retrouve en cuisine le chef Marc Cordonnier. Ici l’habit fait le moine, ce dernier, bien chaussé, ouvre son propre établissement en 2014 , après avoir foulé les sols de Passard, Ze Kitchen Galerie ou encore l’Agapé. Son associé est le sommelier Louis Langevin, ex Le Meurice, Septime, Jules Vernes, qu’il rencontre à l’école Ferrandi.

A la carte, des gamelles à partager qui affichent des compositions aux accents d’Europe du Sud, FEU ! On démarre avec une italienne : mortadelle fondante. Puis, un espagnol : gaspacho, crème crue et haddock. Onctueux et parfaitement équilibré. Arrive un grec : mulet noir, aubergine, framboise et vierge de fêta. Gaillard tonique. Retour dans le Piemont : Vitello-Tonnato (veau et thon) fraîchement revisité et accompagné de brocolis. Nous terminons avec une queue de lotte bardée de lardo di colonnata (lard blanc) servie avec une assiettes de légumes doux et croquants  (carotte, haricots verts, chou rouge, radis…). Dans les assiettes un festival de couleurs appétissant, ravit tant le regard que les papilles.

Côté rasade : 150 références de vins nature. Ciderman pour nous en apéritif et pour le repas, un vin blanc des côtes catalanes : Riberach – Hypothèse 2013.

Verdict : une cuisine de caractère qui sublime avec malice des produits de première qualité. Femelles et mâles du canton, ruez-vous vers cette goûteuse adresse sans crier gare ! Affaire classée, hâte de retourner derrière les barreaux.

Le temps ne fait rien à l’affaire ; quand on est [bon], on est [bon].  Georges Brassens

 

  • Adresse : 68 rue des Dames, 75017
  • Site : gareaugorille.fr
  • Prix :Le midi : formule entrée & plat & dessert : 25€ ou menu 5 assiettes : 39€ // Le soir : des assiettes entre 6 et 23€ – environ 50€ par personne

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :