Bouillon

Coup de cœur ♥ 

Plongeon dans le grand bistrot

Un nom qui rend hommage à la famille Chartier ? Nous retrouvons ici l’atmosphère chaleureuse des bouillons d’antan : parquet au sol, tables et chaises en bois, photophores aux murs… A les regarder défiler, nous constatons que les assiettes elles, ne se cantonnent pas au plat unique et populaire de viande servi à l’époque pour satisfaire toutes les bourses.

Aux commandes un duo effervescent : Marc Favier, le chef, anciennement second de Jean-François Piège chez Thoumieux et Aurélie Alary, en salle, grande brune souriante à l’accent chantant qui incite à la convivialité.

Ce soir nous sommes trois compagnons de mine bouillonnant d’impatience à l’idée de déguster nos gourmandes gamelles. En entrée : tomates de jardin, condiment basilic-anchois, olives noires Taggiasche, granité de thon. Un régal digne de nos terres provençales. Oeuf bio frit, girolles au jus de viande, amandes fraîches et pain doré. Résolument généreux. Puis, l’emblématique Pissaladière façon « Koka », plat signature à ne pas manquer : pâte feuilletée légère et croustillante caressée d’oignons confits et arrosée d’une sauce aux anchois. Pour les plats : crevettes sauvages « king prawns » sautées minute, pommes de terres vapeurs dans une bisque-bouille, mayonnaise tiède safran, jus des têtes. Frisson de bonheur ! Pour mes convives : quasi de veau français cuit au sautoir, courgette grillée farcie de mini ratatouille, jus à l’olive noire. Cuisson rosée parfaitement exécutée. En dessert :  tarte aux framboises de jardin, crème d’amande, amandes fraîches, glace pistache. Sans risque, sans faute. Enfin, mille-feuille, crème légère à la vanille de Madagascar, caramel beurre salé, maïs soufflé. Le pop-corn nous achève en beauté.

Côté hydratation nous optons pour un franc vin rouge du sud-ouest : Les piliers de Maison Blanche 2014.

Bilan : l’intention est bienveillante et pleine de charme. Un lieu idéal pour une soirée amicale dans une ambiance presque familiale. Ce soir là nous entendons d’ailleurs les clients habitués s’attrister de voir partir pour l’étranger LEUR serveur qui quitte le restaurant prochainement…

“Plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle. »  Léonard Nimoy

  • Adresse : 47, rue de Rochechouart, Paris 9
  • Site : http://www.restaurantbouillon.fr
  • Prix : A la carte : de 26 à 55€ / Formule déjeuner : entrée & plat ou plat & dessert 21€ – entrée & plat & dessert 28€

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :