La table du 11*

L'antichambre du Grand couvert Weekend ensoleillé, nous quittons Paris pour nous rendre en terre royale : Versailles, direction la Cour des Senteurs, sur l'aile gauche du Château, pour un déjeuner à La table du 11*. Dans sa forteresse, nous sommes reçus par le chef Jean-Baptiste II (ex Gordon Ramsay**, ex Cobéa*), 4ème génération de la dynastie Lavergne-Morazzani. Le jeune homme a été Couronné de sa première étoile par le Guide Michelin à seulement 24 ans, après une petite année de règne dans son propre palais.

A Pignata

En autarcie montagnarde Bienvenus dans un coin de paradis niché dans l'Alta Rocca en Corse du sud, à Levie : A Pignata. Le lieu est composé de plusieurs battisses en pierre qui vous invitent au repos : elles hébergent 17 chambres. Nous prenons l'allée fleurie qui les traverse en marchant au ralenti. Nos mouvements adoptent un rythme plus doux, pour ne pas déranger la paix qui règne, comme Zeus sur le ciel et les hommes. Nos voix baissent aussi le ton, on murmure, on respire, en fait on n'a même plus envie de parler.

Double Dragon

La tête dans les nuages Samedi midi, on sort notre MAP pour se rendre dans le 11ème arrondissement chez Double Dragon, restaurant Online depuis seulement une semaine, hommage au célèbre jeu-vidéo des 90's. Version bêta ? Pas du tout. Aux manettes de l’établissement on retrouve des Pro GaMers : les sœurs Tatiana et Katia Levha, propriétaires du Servan, dont les compétences ne sont plus à prouver.

Robert

Redford, Doisneau, De Niro, Charlebois, Delaunay... ...tant de vedettes prénommées Robert. Scoop : un nouvel homonyme s'est installé dans le 11ème arrondissement. Nommés dans le rôle des propriétaires : Loïc Martin et Edouard Bergeon, qui affichent déjà une solide réputation avec leur première adresse épicurienne : Martin Boire & Manger. Etre les fourneaux se faufile incognito une célébrité australienne : le chef Peter Orr (ex bête de scène Au Passage).

Dilia

Coup de cœur ♥ Ça ressemble à la Toscane... ...douce et belle de Vinci & Michele Farnesi (ex Saturne, Thoumieux, Rino), chef italien talentueux de cet établissement du 20ième arrondissement, situé au cœur de Menilmontant, au n°1 de la rue Eupatoria. C'est la période des saisons tièdes, des beaux jours, on s'installe sur la terrasse ensoleillée, sur de petites chaises pliantes... Lire la suite →

Le Servan

Compte deux fées En Savoie une légende raconte que le Servan est un lutin bénéfique qui protège bétail et foyer. Ici, les deux créatures légendaires qui tiennent cette fantastique baraque du 11ème sont les sœurs Levha : Tatiana et Katia. La première ensorcelle en cuisine, la seconde en salle.

CAM + PHAM

Stone, le monde est Stone Vendredi soir, crevée, comme anesthésiée à la kétamine, je trouve la force de me rendre au radar dans le 3ème arrondissement chez CAM, 58 rue du Maire. Pendant 2 semaines le chef Eseu Lee a dealé ses fourneaux à une héroïne, Céline Pham, dopée à la bonne bouffe viet depuis l'enfance. En salle, son frère Julien, et quelques jeunes anglophones.

L’innocence

Candide et Voltaire Ce soir dans "le vaste monde" de la restauration parisienne nous choisissons une nouvelle adresse : L'innocence, ouverte il y a seulement trois semaines au 28 rue de la Tour d'Auvergne. Les héros du conte sont des protagonistes solides, formés dans de grandes maisons : en salle Jonathan Caron (ex Ambroisie, La Bigarrade, OKA), en cuisine Anne Legrand (ex Gordon Ramsay, Clarence, Belle Etoile). Ces deux-là se découvrent la même philosophie culinaire auprès du même mentor, Christophe Pelé, avant que leurs destins se croisent à L'Atelier Rodier.

Abri

Refuge nippon Samedi soir, première visite chez Abri, préau du chef Katsuaki Okiyama (ex Joël Robuchon, Taillevent, Agapé) dans le 10ème arrondissement. Nous découvrons un nid à la déco sommaire : cuisine et salle se nichent dans la même pièce, qui dispose bien de tables, chaises, couverts et verres. L’essentiel est là, pas d'abondance, ce qui compte ici c’est la cuisine. État brut, état pur. La full japanese team assure son service dans un calme de temple bouddhique pour nous offrir un menu dégustation en 6 plats (3 entrées, 2 plats, 1 dessert), surprise mais pas unique : chacun sa tête, chacun son assiette, ils savent où ils vont, nous les suivons.

WordPress.com.

Retour en haut ↑